Home » 2023 » July

Monthly Archives: July 2023

Musée Art et Déchirure : ouverture estivale

L’été au musée

Dîner champêtre au musée Art et Déchirure : un rendez-vous convivial et estival pour clore une saison riche et créative. Pour les infos pratiques de l’été, allez voir l’onglet “infos pratiques” !

Visite guidée du musée Art et Déchirure pour Harry Bellet

Jeudi 22 juin 2023 / Harry Bellet, historien d’art et journaliste culturel au journal Le Monde, au musée Art et Déchirure (exposition André Robillard) : visite guidée par Joël Delaunay, directeur du musée et président de l’association “Art et Déchirure”.

Collection : Migas CHELSKY

Migas CHELSKY, sans titre, technique mixte avec carton, musée Art et Déchirure

Notice du catalogue du Festival Art et Déchirure 2019 :

MA DÉMARCHE
Je viens du collage et pour cette raison, je me sens bien plus à l’aise à devoir rassembler et ordonner des éléments épars dans une composition esthétique qu’à démarrer un tracé sur une toile immaculée (pratique que j’adopte pourtant avec mes dessins que j’entreprends toujours de manière aléatoire).
J’aime les amoncellements de vieux éléments (objets qui ont vécu ou détritus émouvants), les boîtes à trésors, les greniers, les brocantes, voire les poubelles.
Je suis fasciné par les matières fatiguées, patinées : la ferraille attaquée par la rouille (qui donne des couleurs si extraordinaires !), le bois, le cuir etc.
Quand je réalisais mes photomontages, je puisais dans des piles de revues, des boîtes de photos ou de morceaux de photos classés arbitrairement par thèmes ou par couleurs, des éléments que je tentais de rapprocher pour qu’il se passe quelque chose au niveau du sens et de l’esthétique. Cela se faisait en suivant une idée ou en la recherchant.
Aujourd’hui, je fabrique des maisons délabrées, abandonnées, isolées sur et avec du carton ondulé. J’aime ce matériau pour sa « générosité » : sa matière et ce qu’il m’offre quand il est dénudé, lacéré, froissé, percé… et puis il y a de la dérision dans ce carton !
A côté des maisons, je crée des êtres hybrides avec mes dessins, des personnages grotesques composés de bric et de broc avec mes figurines et mes masques assemblés de matériaux divers.
Je travaille sur des thèmes que j’essaie d’explorer à la frontière de la réalité et de l’imaginaire en adoptant, au départ, des images simples enfantines comme les bonshommes, les maisons, les arbres…
 

Ambiance estivale : Francis Marshall

L’été, les vacances…

Francis MARSHALL, Canot échoué à marée basse à Barneville-Carteret, peinture sur bois, musée Art et Déchirure

Francis MARSHALL, Département de la Manche, Barneville, LE CIRQUE, peinture sur bois, musée Art et Déchirure
Francis MARSHALL, DÉPARTEMENT DE LA MANCHE, LA BARRIÈRE, peinture sur bois, musée Art et Déchirure

La mémoire solaire, pleine des souvenirs des jours heureux, des heures radieuses de l’enfance, de la mer, du cirque installé au bout du champ, des lumières si particulières de l’été dans le Cotentin : une peinture presque photographique, comme des clichés polaroid ou comme ces paysages qu’on pouvait contempler dans les compartiments des trains dans les années soixante. À la recherche du temps perdu.